• Céline Beaux

Gestion des émotions : Comment trouver la meilleure solution pour ton enfant?

Dernière mise à jour : il y a 15 heures

Quelle est la technique la plus appropriée aux besoins de ton enfant pour le guider à revenir au calme?

Hello les Mam's,

.

Aujourd'hui nous allons parler "gestion des émotions" et plus particulièrement, comment faire le tri dans tous les exercices et conseils que tu peux lire et entendre, pour choisir la solution la plus adaptée à ton enfant.


Comme je vais te parler de "canal préférentiel d'apprentissage et de communication", je vais appliquer ce que je vais te partager 😉.

Autrement dit, je vais te laisser le choix de prendre connaissance de mon contenu, en fonction de ton propre canal préférentiel d'apprentissage et de communication.

Si tu es plutôt verbale et auditive, alors je te conseille de regarder la vidéo, si tu es plutôt visuelle, alors je te laisse lire l'article, si tu es kinesthésique à toi de voir pour lequel des deux tu optes.



Version Auditive et verbale :

Je te laisse regarder ma vidéo youtube (le contenu est le même, en version vidéo)



Version visuelle par écris .


1- Ce sentiment d'impuissance maternelle.


Tu l'as, sans doute, constaté toi-même : la gestion des émotions avec nos enfants peut parfois prendre des allures de casse tête, et, trouver la solution, la technique la plus adaptée, n'est pas toujours évident.


Je me souviens de toutes ces fois où Maëlle, en plein débordement émotionnel, se mettait a hurler et où, en tant que bonne maman, coach de Yoga enfant, je sortais de ma poche la solution du câlin. Car tu trouves partout que "prendre quelqu'un dans ses bras, et encore plus un enfant" permet de l'apaiser, par la libération d'ocytocine, que le contact physique permet.

Et d'avoir pour unique résultat : un regard noir de ma fille en même temps qu'elle me repoussait violemment et criait de plus belle.

Là tu te dis : " MAIS POURQUOI? Pourquoi ça ne fonctionne pas? Pourquoi me rejette-t-elle?"

Evidemment en tant que maman, "non avertie et libérée" à l'époque, je me sentais injustement rejetée (je reviendrais sur ce sentiment, dans un prochain article).

Résultat des courses : de un débordement émotionnel, nous passions à deux, le sien + le mien.


Je me sentais, pour le coup, totalement impuissante à apaiser ma propre fille, à lui transmettre les moyens de revenir au calme intérieur (comme extérieur).


Il me manquait, en faits, 2 éléments importants à prendre en compte:

  1. Je n'utilisais pas son canal préférentiel

  2. Je me leurrais sur mon intention première.

Dans cet article, je vais te parler du premier élément : le canal préférentiel de communication et d'apprentissage.





2- Quel est le canal préférentiel de ton enfant?


Nous avons tous, un canal de prédilection dans notre communication et nos apprentissages. Qu'est-ce que c'est que ça, UN CANAL PRÉFÉRENTIEL?


Pour communiquer (parler, entendre, langage non verbal), nous utilisons nos 5 sens (6 pour ceux et celles qui savent écouter leur intuition) : la vue, l'ouie, le toucher, le goût, l'odorat.

Et l'un de ses sens a notre préférence, celui par lequel on préfère communiquer, par lequel nous comprenons mieux, par lequel nous apprenons mieux.


Concernant les canaux de préférence, il sont segmentés en 3 catégories :

- Le CANAL VISUEL ( tu retiendrais plus facilement quand il y a une image, une photographie, une carte mentale)

- Le CANAL AUDITIF ET VERBAL (tu retiendrais mieux en écoutant et/ou en parlant)

- Le CANAL KINESTHÉSIQUE (qui regroupe l'olfactif = odorat, le toucher, le gustatif = la bouche/le goût et le mouvement)


Souviens-toi, quand tu étais môme, comment t'y prenais-tu pour apprendre tes leçons? Etais-ce plus facile pour toi de mémoriser : en voyant, en récitant, en entendant, en bougeant?

Personnellement, j'avais besoin, à la fois d'entendre et de réciter en dansant ou en mimant (je suis auditive et kinesthésique). Quand je parle, je parle à la fois avec ma bouche et aussi beaucoup avec mes mains.

C'est aussi, pour cette raison que mon orientation professionnelle est : la transmission, le partage 😉


Et toi alors, quel est TON CANAL PRÉFÉRENTIEL de communication et de compréhension?


Et ton enfant (quelque soit son âge, petit comme ado), quel est son canal préférentiel à lui? L'as-tu déjà identifié?



3- Comment savoir quel est son canal préférentiel?


Tu as plusieurs axes possibles pour l'observer.


👉Dans sa façon de jouer : à quoi joue-t-il de préférence? Est-il plutôt en demande de jeux "physiques et sportifs"? De jeux de rôles? De jeux de société? Quand il lit (ou que tu lui lis une histoire) est-il plus attentif aux images ou à ce que tu dis? Est-il quelqu'un qui verbalise beaucoup?

Maëlle, par exemple, est une enfant qui adore la musique, le chant, les histoire racontées, elle verbalise énormément. Elle est d'abord auditive/verbale, puis kinesthésique.


👉Dans sa façon d'apprendre : observe le quand il doit apprendre quelque chose, comment s'y prend-t-il "naturellement"? En silence? il demande que tu lui expliques, que tu lui montres, qu'il fasse, qu'il te récite?


👉Dans sa façon d'exprimer son mécontentement : Il pleure? Il hurle? Il piétine? il tape? Il montre du doigt? Il se mure dans le silence?

Maëlle pleure et crie : Elle est vraiment auditive et verbale en tout premier.


Maintenant que tu as ces indices d'observation, est-ce plus clair pour toi, plus facile de reconnaitre le canal privilégié de ton enfant?



4- Quelle est , maintenant, la technique la plus adaptée, pour accompagner ton enfant dans la gestion de ses débordements émotionnels?


A présent, tu sais comment il fonctionne "de préférence". Tu vas donc pouvoir adapter tes réponses et les solutions à lui proposer, pour qu'il réussisse à faire redescendre la tension, à revenir au calme.


En effet, Selon son canal, les exercices et les techniques qui auront le plus de chance de résultats, seront ceux qui répondent à son canal.

Si tu utilises un exercice ou une technique qui ne fait pas partie de son canal préférentiel, alors tu risques d'avoir le même résultat que celui que j'avais avec Maëlle : cela ne fonctionnera pas, voir cela va peut-être, même, l'énerver encore plus (et du coup t'agacer, très certainement aussi)

.

Pour un enfant plutôt kinesthésique (mouvement, toucher, odorat, gustatif), tu pourras lui apprendre à se calmer :

- par un câlin (de toi, à son doudou ou à quelqu'un d'autre)

- par un massage (je te rappelle, si besoin, que j'ai conçu un programme 100% en ligne pour apprendre à masser ton enfant, tu peux le découvrir ICI)

- par du mouvement (sauter, danser, aller courir etc)

- en lui faisant sentir des odeurs apaisantes (certaines huile essentielles par exemple)

- en lui permettant de mâchouiller quelque chose (attention à certaines addictions)


Pour un enfant plutôt auditif et verbal (univers sonore et paroles), tu pourras lui apprendre à se calmer :

- simplement en l'écoutant : lui faire mettre des mots sur ses émotions et ses besoins (la verbalisation).

- en lui racontant une histoire.

- en chantant.

- en écoutant de la musique (relaxante ou non)

- en lui faisant écouter des sons et bruits blancs.

Là aussi, le coffret "les planètes de mika" est un excellent outil pour apprendre à ton enfant à verbaliser (si tu habites en France et en Europe, tu peux le commander ICI).


Pour un enfant plutôt visuel , tu pourras lui apprendre à :

- avoir une regard vers l'extérieur de lui (livre en image, boule à neige, mouvement des feuilles des arbres dehors etc).

- avoir un regard vers l'intérieur de lui, pour qu'il se recentre (visualisation de lieux, moments, objets qu'il aime, où il se sent calme, qui le rassure, lui apprendre à visualiser son coeur et sa respiration qui s'apaisent etc)


⚠️Attention pour le gustatif :

Adulte, tu sais comme il est facile de se ruer sur la nourriture, la cigarette, pour se réconforter, se calmer. Si le soulagement semble instantané, sur le moyen et le long terme, avec ce genre de techniques, tu te retrouves vite, face à une autre problématique de santé.



5- Pour conclure


Te voilà désormais "parée", loll.

Ce qu'il est important de garder en tête : tout est question d'apprentissage, et de moments propices. Et oui, si tu cherches à lui apprendre quelque chose quand ton enfant est en pleine crise ... comment te dire que c'est mort, c'est trop tard.


l'apprentissage de l'intelligence émotionnelle se fait, à 90% , entre les crises. Lorsque, justement, ton enfant est calme et donc réceptif à ce que tu vas lui transmettre (par le jeu par exemple). Une fois les différentes techniques "apprises", alors, lors des crises tu pourras lui proposer et/ou lui soumettre d'utiliser ce qui le calme (ce que vous avez appris ensemble).


Bien évidemment toutes ces informations, tu peux te les appliquer à toi-même.

D'autre part, réussir à identifier le canal de communication préférentiel de quelqu'un, te permet de parler la même langue que lui, et donc de mieux réussir à faire passer ton message, à comprendre le sien et obtenir ce que tu convoites, en limitant les incompréhensions 😉


Je suis à ta disposition, si tu désires que nous trouvions des solutions ensemble.

Avoir l'humilité de demander un coup de pouce, est une ressource inestimable. Pour discuter de ta situation actuelle, voir SI et COMMENT je peux te guider, tu es libre de prendre rdv en cliquant sur ce bouton :





Télécharge ton LIVRET CADEAU et découvre les 2 informations essentielles que l'on ne t'a probablement jamais donné sur ton rôle de Maman.



#gestiondesemotions #émotions #intelligenceemotionnelle #liberationemotionnelle #educationpositive #ego #colère #apaisersonenfant #retouraucalme #exerciceretouraucalme #prendresoindesoi #etremaman #prendredutempspoursoi #coaching #programmeenligne #developpementpersonnel #vivremieux #bienetre #paixintérieure #chargementale #famille #organisation #mamanapaisée #mamanapaisée #mamansereine


60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout